gigahertz_solutionsDepuis le mois de novembre 2012, l'ARA louera des appareils de mesures à ceux qui désirent mieux connaître les niveaux d'électrosmog dans leur environnement.

La location sera par tranches d'une semaine, gratuite pour les membres actifs de l'ARA et payante pour les autres.

Il s'agit d'une mallette de mesure de la pollution électromagnétique MK20 de la marque allemande Gigahertz Solutions. La mallette contient deux appareils destinés à l'usage domestique.

Ces appareils sont relativement faciles à utiliser et vous donneront une idée du niveau d'électrosmog à votre domicile ou ailleurs, par exemple à l'école. Même si ces appareils sont de bonne qualité, ils sont surtout destinés à vous donner une première orientation. Au cas où vous constatez de fortes anomalies et où vous ne maîtrisez pas la source d'électrosmog, nous vous conseillons de faire appel aux services d'un spécialiste pour des analyses approfondies et pour vous guider afin de réduire votre exposition.

Le premier appareil dans la mallette (ME 3830B) est destiné à mesurer les champs électriques et magnétiques dans les basses fréquences de 16 Hz à 100 kHz. Cet appareil donne un signal sonore proportionnel à l'intensité du champ ("effet compteur Geiger") et vous permet rapidement de détecter les sources éventuelles des anomalies. Les appareils qui rayonnent dans les basses fréquences sont en majorité liés à votre installation électrique et vos appareils électroménagers. Contrôlez surtout les émissions de vos prises, les cordons électriques branchés sur elles, éventuellement vos prises DLAN, vos néons et ampoules économiques, vos transformateurs électriques, et tout autre appareil domestique branché en permanence sur le réseau. Observez plus particulièrement les endroits où vous séjournez durant de longues périodes, par exemple votre lit, votre salon et votre bureau. L'intensité des champs électromagnétiques diminue rapidement avec la distance: elle est huit fois plus faible lorsque la distance double, donc souvent vous pouvez simplement vous éloigner des sources d'anomalie. Le blindage est aussi possible mais assez difficile à réaliser. De plus, le blindage ne vous protège pas contre les champs magnétiques. Si les anomalies proviennent de l'extérieur (par exemple des lignes de haute tension ou des lignes de chemins de fer) vous ne pouvez pas maîtriser l'émission. Dans ce cas consultez éventuellement un spécialiste.

Le deuxième appareil (HF 35C) est surtout destiné à mesurer les champs électriques dans les hautes fréquences de 800 MHz à 2,5 GHz. Non seulement cet appareil donne un signal sonore proportionnel à l'intensité du champ mais il permet également de déterminer la direction et la nature de la source de l'émetteur. Les différents sons peuvent être identifiés en écoutant les enregistrements sonores sur le site de Gigahertz. L'appareil peut mesurer entre autres les ondes émises par les réseaux de téléphonie mobile (GSM, UMTS), les téléphones domestiques sans fil (DECT), les réseaux sans fil (WiFi), les appareils sans fil Bluetooth, les fours à micro-ondes et les radars des aéroports (pour autant qu'ils se trouvent dans la plage de fréquence). Si vous détectez des anomalies vous pouvez consulter nos articles proposant des recommandations pour diminuer votre exposition. Les sources de rayonnements WiFi et le DECT sont les premières à analyser. Concernant le WiFi, nous avons quelques propositions pour réduire ou éliminer cette source. Apparemment il existe maintenant des routeurs WiFi qui réduisent fortement les émissions en stand-by et qui peuvent être programmés pour s'éteindre automatiquement pendant la nuit. C'est un développement réjouissant mais les connections filaires restent encore la meilleure des solutions. Les appareils DECT sont encore plus nuisibles mais certains fabricants ont fait des progrès pour diminuer les rayonnements en introduisant des téléphones Ecomode Plus, Fulleco et Zeroemit. Vous trouvez quelques recommandations sur notre site mais le téléphone filaire reste toujours la meilleure solution. Pour vous protéger contre les anomalies en provenance de l'extérieur de votre domicile, vous pouvez essayer de négocier avec vos voisins. Si ceux-ci ne sont pas réceptifs, vous pouvez éventuellement leur offrir des appareils sans fil avec faible rayonnement. Pour vous protéger contre les rayonnements des antennes de téléphonie mobile, vous n'avez pas beaucoup d'autres options que celles de déplacer votre bureau ou votre lit vers un endroit de faible rayonnement. Vous pouvez aussi éventuellement demander conseil à un spécialiste.

Pour plus d'informations sur les sources d'électrosmog, consultez cette brochure de l'OFEFP.

Conditions de location :

Les non-membres de l'ARA paieront une location de CHF 50 pour une semaine, ceci correspond à la cotisation annuelle d'un membre actif de notre association. L'envoi initial de la mallette par la Poste est offert par l'ARA. En revanche, les frais d'affranchissement pour le retour de la mallette par la Poste (PostPac Economy, CHF 7) sont à la charge du locataire. Pour réserver la mallette, envoyez un e-mail à location@alerte.ch.

Disconnect No Connection

Agir

Protégez-vous en diminuant votre exposition à l'électrosmog. Si votre travail vous oblige à utiliser un téléphone portable, utilisez votre bon sens et suivez les conseils de l'office Fédéral de la Santé.

Evitez le sans fil et optez pour des connections câblées comme les solutions pour éviter le Wi-Fi.

Faites opposition si votre environnement est ménacé par des implantations d'antennes de téléphonie mobile ! Voir exemple de lettre.

Observez et documentez-vous. Parlez autour de vous des problèmes de l'électrosmog et utilisez votre pouvoir démocratique pour voter des politiciens qui s'engagent contre une prolifération incontrôlée de l'électrosmog.

Cherchez de l'aide si vous en avez besoin! Vous pouvez demander des analyses à des spécialistes ou louer des appareils de mesures et faire votre propre analyse.

 

Nombre de visiteurs

Cette semaine929
Ce mois17452
Total2441433

Aller au haut